Ânes du Québec & Refuge du Val à l’âne
Pour l’amour des ânes

Centre d’accueil, de soins, de rééducation des ânes. Centre de partage de la connaissance sur l’ânes et formation des âniers pour le travail avec les ânes.

Actualité

1/6 Lire la suite ...
Histoire de l’arrivée de l’âne au Québec

L’âne a toujours été utilisé pour les travaux agricoles, de transport, de mine et de construction un peu partout dans le monde. Il travaille fort, il est robuste et il est facile à entretenir. C’est donc l’auxiliaire indispensable de toute nouvelle colonie qui veut prospérer.

En 1620, les premiers ânes arrivent à Québec. Le Père Denis Jamet, un des quatre premiers missionnaires a venir au Canada, fondateur du couvent des récollets de Notre-Dame-des-Anges raconte...

2/6 Lire la suite ...
Les espèces et races d’ânes

Au Québec

Les ânes Québécois sont en majorité des descendants d’ânes Français.
En France on trouve 90 % d’ânes commun et 10 % d’ânes de races.
Au Québec, à part quelques ânes du Cotentin importés à prix d’or de France et quelques Mammouth Américains, il n’y a que des ânes commun.
L’âne commun est un âne à part entière ( Equus asinus.), bien plus robuste que bien des races crées par les humains pour des travaux...

3/6 Lire la suite ...
La crotoneige

Construite en matériaux naturels non polluant et recyclables, la Crotoneige a un moteur écologique à crottin et dans son sillage, des fleurs poussent au printemps. Contrairement aux autres véhicules, elle enrichit le sol qu’elle foule.

C’est un 4x4 permanent avec une boite de vitesse et de transfert fusionnée bouricomatic a commande vocale et à réenclenchent par câble.
Doté une intelligence asine, elle a besoin d’un rodage d’apprentissage et apprend très vite seule à...

4/6 Lire la suite ...
L’éducation de Paul

Paul est un âne qui a vécu 15 ans avec des chevaux et des vaches. Il est castré, très doux et aime naturellement travailler mais a quelques défauts à corriger.

Son histoire

Mon Maréchal ferrant a persuadé des personnes de me donner leur âne au lieu de le piquer. Il a eu des babouches plusieurs années et avait les pattes avant très abîmées. À son arrivée au Val à l’âne, par moment, il avait les pâturons qui étaient presque parallèles au sol !

Comme il n’avait...

5/6 Lire la suite ...
Que pensez vous du nouveau site ?

Bonjour,

Le nouveau site a été publié en fin d’année. Les textes ont étés mis à jour, des liens corrigés, du contenu ajouté. Un espace parrain et lecteur a été ajouté. (bientôt fonctionnel).

Du contenu sur l’éducation douce va être ajoutée.
Vous pourrez suive les progrès de Mimosa, de Charly, de Capucine qui vont être éduquée de manière douce.

Le site est perfectible.

Utilisez les commentaires, le sondage pour donner votre avis, j’en tiendrai compte dans...

6/6 Lire la suite ...
Arrivée de deux nouveaux amis

Samedi 30 mai, nous avons eu la joie d’accueillir deux nouveaux amis.
Deux magnifiques petits ânes gris, une femelle Julietta et un hongre Garou.
Leurs ânières étaient très attachée à eux et très triste de s’en séparer.

On les a laissé se sentir et se découvrir au travers d’une clôture... une bonne heure puis nous les avons mis ensemble. Arrivé dans le troupeau, tout à bien été jusqu’au moment ou Sissi est entrée instantanément en chaleur à la vision du...

JPEG - 46.4 ko

Depuis 1999, je recueille des ânes maltraités, retraités, abandonnés ou offert par leur propriétaire pour qu’ils connaissent une douce vie en troupeau. Je donne des conseils et matériel pour l’élevage et l’utilisation des ânes. Tout cela bénévolement et j’y ai englouti mes revenus.. Pourquoi ? Essayons d’y répondre.

JPEG - 48.5 ko

Deux questions me sont posées sans cesse :

  • À quoi servent les ânes ? J’y répond tristement car en quelques générations, les gens ont perdus leurs racines rurales et le savoir associé. Leurs liens avec la nature et les connaissances des ancêtres c’est brisé.
  • Et surtout, pourquoi le faite vous ?
    Je vais tenter d’y répondre.

 Pourquoi sauvez vous les ânes ? D’où vient cette vocation ?

JPEG - 35.7 ko

Jusqu’à l’automne 2006, je n’avais pas de réponses à cette question... J’aimais les ânes, animaux doux et tranquilles, très affectueux. Je trouvais cet animal sympathique sans trop savoir pourquoi et sans en avoir réellement côtoyé. J’avais décidé d’avoir quelques ânes comme animaux de compagnie avec quelques chèvres, comme ça pour voir. En cherchant des ânes, j’ai découvert qu’il y en avait très peu et que la majorité d’entre eux étaient dans des états sanitaires lamentables et souvent maltraités.

En faisant des recherches, j’ai découvert qu’il était en danger d’extinction au Québec alors qu’il est arrivé au Québec 60 ans avant le cheval et qu’il a été très utilisé jusqu’au début du xxieme siècle. Il travaillait fort dans les mines (où on on lui crevait les yeux pour mieux l’exploiter !), il portait le grain, labourait, tirait des charrettes, fabriquait des mulets, rentrait du bois et cela, pour la fraction du prix d’un cheval. Il était présent dans toutes les fêtes de village où il était une des principales attractions. Il chassait les loups et défendait les troupeaux...

Mon sang ne fit qu’un tour et je me décidais de me lancer dans le sauvetage des ânes. Comme tout bon Don Quichotte, je me suis lancé tête baissée dans la bataille... J’ai cherché de l’information sur l’âne, acquis des connaissances et j’ai monté ce site web, formé des dizaines d’âniers, passé des centaines d’heures au téléphone à conseiller des débutants ou à leur répondre par internet, sauvé et soigné des ânes et déclenché quelques vocations d’âniers sauveteurs.

Puis en automne 2006, j’apprends par hasard que chaque génération de Voillemont a eu des ânes, chose que j’ignorais. J’ai appris que mon grand père a été ânier !
Mon grand père amoureux et spécialiste des ânes a été ânier en 1914/18 pendant la grande guerre. Il a été décoré, blessé. Il a ensuite été mis en arrière pour exploiter ses grandes connaissances de l’âne. Du premier coup d’oeil, il pouvait évaluer un âne, ses qualité et savoir à quel usage l’affecter. Lui qui aimait les ânes profondément, en a envoyé quantité mourir sur les champs de bataille, il en a été profondément meurtri. Et moi maintenant, je les sauve !
Étonnant non ?

Quoi qu’il en soit, mes ânes en sont bien contents et cela pourrait expliquer pourquoi j’évolue avec aisance au milieu de mes cadichons comme si j’en avais toujours eu !

 Attention, c’est contagieux !!!

Depuis que je partage mon amour pour les ânes, j’ai créé avec joie et bonheur plusieurs vocations d’âniers, d’ânières et de sauveurs d’ânes et j’en suis fier et j’espère que vous serez nombreux à attraper le virus.


Depuis 1999, je recueille des ânes en détresse ou âgé (don ou achat).

Mon action a considérablement changé le monde de l’âne Québécois. Les ânons sont sevrés plus tard, les soins, l’alimentation sont plus adaptés, les sabots sont mieux soignés et les ânes maltraités sont moins fréquents et les délinquants se cachent. J’ai aidés des centaines d’âniers bénévolement et sauvé plus d’une centaine d’ânes directement et bien plus indirectement. Maintenant que les besoins vitaux des ânes sont mieux connus, je vais mettre mon effort sur la promotion de l’éducation et sur le travail avec les ânes.

En 2015, j’ai eu un sérieux problème de financement.
J’ai recueilli 3 nouveaux ânes qui ont été généreusement financé pour un an ce qui porte le nombre d’ânes du refuge à 11 ânes.
5 ânes ont étés mis en adoption et ont trouvé le bonheur dans des familles qui les aiment et vont s’en occuper parfaitement. Il reste donc actuellement 6 ânes au Val à l’âne et j’en attend 3.

Depuis le début, je finance le refuge en grande partie de ma poche, par mon travail (sites web, vente de livres, de stages) et par des dons. J’ai construis un grand hangar pour loger les ânes, stocker le foin, fait un kilomètre de clôture, installé l’eau...

Je dois acheter mon foin pour l’hiver, soigner une ânesse à la santé délicate et en plus j’ai perdu une grande partie de mes revenus à cause de la crise actuelle. Ses revenus servaient à financer l’entretien des ânes.

J’ai donc besoin de votre aide pour pouvoir continuer.

 Comment aider le Val à l’âne ?

En faisant des dons en argent par Paypal.

Chaque âne me coûte par an au minimum :
120 $ de soins de sabot
154 $ de foin
plus les éventuels médicaments, vétérinaire..

À cela s’ajoute l’entretien des pâturages, des bâtiments,, l’électricité, l’eau, les taxes... et je ne compte pas les 1500 heures de travail bénévole effectuée par mois ou par des bénévoles pour le soin des ânes, l’entretien du site web, l’écriture des textes, les conseils courriels ou téléphoniques...

Le site a un espace parrain. Le coût d’accès et de 50 $ pour un an. Vous y trouverez un forum, des chroniques, des vidéos, des conseils sur l’éducation des ânes et bien plus.

En faisant des stages
La totalité de l’argent des stages* sert à entretenir, à soigner et nourrir les ânes.
Le stage peut être construit sur mesure pour votre besoin.
En me faisant faire des sites web
Je fais des sites web professionnel depuis 1995.
Mes couts sont compétitifs, les sites efficaces, fiables, sécuritaire et je peux vous former à les faire, à les mettre à jour, à les faire vivre et prospérer. Ils sont responsives, facile à mettre à jour et compatible avec les tablettes, les téléphones et sont très bon marché.
En adoptant des ânes
Pour accueillir un âne, il faut avoir les connaissances nécessaire et faire un stage.
Il faut également, avoir la place, un logement, des clôtures... et tout ce qu’il faut pour qu’il puisse s’épanouir.
Si pour une raison ou une autre, vous ne pouvez plus le garder, vous devrez le ramener au Val à l’âne à vos frais.
L’âne reste la propriété du Val à l’âne pour garantir sa sécurité et son avenir.
Vous aurez un accès permanent à l’espace Parrain du site.
En achetant le livre ânes du Québec.
Ce livre a été écrit pour faire bénéficier de mon expérience les âniers et leur permettre d’avoir une information exacte et à jour sur les besoins réels de l’âne au Québec. Vous aurez un accès permanent à l’espace mises à jour du livre et un an à l’espace Parrain.

 AIDEZ MOI À AIDER LES ÂNES

* Vous aurez une année d’accès par tranche de 50 $
Par exemple, une personne qui fait un stage de 250 $ aura 5 ans d’accès.


Acheter le livre ânes du Québec et du Canada

Mode de livraison et destination



  Un guide pratique sur l’élevage de l’âne au Québec et en climat froid.

Vous aimez l’âne ? Vous rêver d’en posséder un ? Plusieurs ? monter un petit élevage ? Vous voulez faire des savons de très haute qualité au lait d’ânesse ? Vous avez des moutons, vous cherchez un protecteur pour votre troupeau ? Vous désirez faire du maraîchage biologique avec un âne pour tracter votre outillage agricole ? Vous voulez faire de la randonnée avec âne de bât ? Vous avez le projet de récolter votre eau d’érable ou de la sève de sapin baumier de manière écologique avec un âne de bât ? Vous rêver de faire de l’équitation avec un âne ? Vous cherchez un animal de compagnie attachant et aimant ?

L’âne vous attire pour ses multiples qualités, sa rusticité, sa solidité, sa polyvalence, sa gentillesse mais par où commencer ? Comment le choisir, le loger, le nourrir, le soigner ?

JPEG - 23.1 ko

Autant de questions dont vous trouverez la réponse dans le livre « Ânes du Québec et du Canada ». C’est un guide pratique qui vous donnera toutes les informations et conseils pour élever un âne, le loger, l’accueillir, le reproduire dans un climat rude comme celui du Québec ou du Canada. Les conseils donnés sont valables également pour tous les climats nordiques ou montagnards. Avec des hivers longs et très froids, une période de végétation courte, l’âne dépend des soins de l’ânier au moins 8 mois par an. Cette proximité, due à la rudesse du climat, crée un attachement entre l’homme et l’animal fort et puisant. Même si l’âne est un animal robuste et résistant, sa bonne santé et sa survie sont directement liées à la qualité des soins prodigués, ici plus qu’ailleurs. L’âne est souvent comparé à tord au cheval mais il a des besoins très différents. Ce livre a donc été écrit pour vous vous éclairer sur les besoins spécifiques des ânes. Vous découvrirez comment il est facile de satisfaire ses besoins et ce qui fait son succès comme animal de travail et de compagnie depuis plus de 5000 ans.

Ce livre est écrit dans un style direct et fourmille de conseils et d’astuces pratiques, issus d’une longue expérience acquise lors des soins d’ânes de toutes conditions et de tous âges, en bonne santé, malades, handicapés ou âgés recueillis au Val à l’âne. Le matériel spécifique étant introuvable en Amérique du Nord, il a donc fallu s’adapter pour pouvoir offrir des conditions de vie optimales à nos ânes. C’est le fruit de cette expérience que vous trouverez dans cet ouvrage qui n’a qu’un seul but, vous aider à connaître, à comprendre et à bien soigner votre ou vos ânes.

Comment évaluer la quantité de foin à prévoir ? Quel foin choisir ? Pourquoi donner un complément de paille ? Comment empêcher l’âne de ronger le bois de la grange ? L’eau en hiver, calculer le poids d’un âne, soigner un âne en hypothermie... le guide fait le tour de toutes les questions qu’un ânier va se poser à un moment ou à un autre.
L’ânier débutant ou expérimenté y trouvera toute l’information pour acheter un âne, le loger, le nourrir, le soigner, le reproduire, au fil des saisons en tenant compte des sévères contraintes climatiques du Québec et des spécificités d’ici.

Cet ouvrage de référence est écrit par un spécialiste de l’âne qui a voué sa vie au sauvetage d’ânes en péril, ce livre est LE livre à posséder lorsque l’on a des ânes au Canada ou en climat nordique ou montagnard.

Les profits de la vente du livre sont destinés à l’Asinerie du Val à l’âne qui recueille des ânes, les soigne, les sauve de l’abattoir depuis 1999. Ils serviront à améliorer le confort des ânes et à financer l’accueil de nouveaux ânes.

L’achat du livre vous donne droit à un accès à une zone privée du site où vous trouverez toutes les mises à jour du livre et un forum pour poser vos questions. Cette zone n’est accessible qu’aux lecteurs du livre et aux personnes qui ont fait un stage.

 Table des matières

Origines de l’âne domestique 10

  • L’ancêtre américain l’eohippus 10
  • Les origines africaines de l’âne domestique. 10
  • L’âne dans le monde 12
  • Les ânes sauvages d’Afrique 12
  • Les ânes sauvages asiatiques 12
  • L’âne sauvage américain 12
  • Les races d’ânes domestiques 13
  • La répartition de l’âne dans le monde 15
  • L’âne dans la culture 16
  • L’âne dans les contes et légendes 16
  • Proverbe sur l’âne 17
  • L’âne dans la littérature 18
  • L’âne en chanson 24
  • L’âne au cinéma 24
  • L’âne au Québec 25
  • Arrivée de l’âne au Québec 25
  • Importance de l’âne dans l’histoire du Québec. 26
  • L’origine française des ânes du Québec 26
  • Autres origines 28
  • Renouveau ou déclin ? 28
  • Quel avenir pour les ânes québécois ? 30

Les utilisations de l’âne 32

  • L’âne au travail 32
  • L’attelage 32
  • La randonnée 32
  • Animal de trait 32
  • L’équitation 33
  • L’asinothérapie 33
  • Le service militaire des ânes 33
  • Débroussaillage 34
  • les ânes et les enfants 34
  • Les ânes animaux de compagnie 34
  • L’âne gardien de troupeaux 35
  • Situation actuelle 35
  • Pourquoi l’âne est-il un excellent gardien de troupeau ? 36
  • Les conditions à remplir pour que l’âne soit efficace. 36
  • L’âne gardien idéal 36
  • Introduction de l’âne avec les moutons 37
  • Précautions 37
  • Coût de revient 37
  • Les produits de l’âne
  • Le lait 38
  • Le fumier 39
  • Production de mulets 40
  • La peau, les os, la chair 40

l’âne : 41

  • Généralités 41
  • Anatomie de l’âne 41
  • Paramètres physiologiques à connaître 42
  • La température 42
  • Le pouls 42
  • Le rythme respiratoire 42
  • Calculer le poids d’un âne 42
  • Les globules rouges 43
  • Les globules blancs 43
  • L’urée et la créatine 43
  • La morphologie de l’âne 44
  • La tête 44
  • Les oreilles 44
  • Les naseaux, la bouche 44
  • L’encolure 44
  • La crinière 44
  • Les yeux 44
  • Les dents 45
  • La voix 45
  • Le corps 45
  • Le ventre 45
  • La queue 45
  • Les membres 45
  • Le pied 45
  • Les couleurs de la robe 46
  • Vocabulaire asin

Accueillir un âne 47

  • Son alimentation 47
  • Dans la nature 47
  • Les aliments pour l’âne 47
  • Le foin 47
  • La paille 48
  • Le sel 48
  • L’orge 48
  • Le bois 49
  • La digestion de l’âne 49
  • Danger 49
  • Distribution du foin 50
  • Automne 50
  • Hiver 50
  • Été 50
  • Gérer, stocker, évaluer ses besoins en foin. 50
  • La balle de foin carrée 50
  • Quantité de foin à prévoir 51
  • Exemple de calculs 51
  • Stockage du foin 51
  • Comparaison entre les balles rondes et carrées 51
  • Les balles carrées 51
  • Les balles rondes 51
  • Alimentation des ânes qui cohabitent avec d’autres espèces 52
  • L’eau 54
  • L’eau en été 54
  • L’eau en hiver 54
  • - Le robinet hors gel 54
  • - L’abreuvoir chauffant 54
  • La maison de l’âne 55
  • L’écurie isolée 56
  • L’abri idéal 56
  • La dimension de l’abri 56
  • L’entrée 56
  • Préau et mur anti-vent 56
  • Le pacage de l’âne 58
  • Dimension idéale 58
  • Pâturage d’été
  • - Rotation des pâturages 58
  • - Gestion des refus, 58
  • - Entretien des pâturages 59
  • Le parc de printemps 59
  • Le parc d’hiver 59
  • La clôture des parcs 60
  • Les ânes, les ânons et les clôtures électriques 60
  • Les risques des vieilles clôtures 60
  • La clôture idéale 60
  • La clôture du parc d’hiver 61
  • L’hiver 62
  • Les soins quotidiens 62
  • Le verglas 62
  • L’hypothermie 63
  • L’infirmerie 65
  • la pharmacie 65
  • Sociabilité de l’âne 66
  • La vie en troupeau 66
  • L’étalon 66
  • Garder un âne seul 66

Éducation 67

  • L’éducation de l’âne 67
  • L’éducation de l’ânon 68
  • - La première année 68
  • - La deuxième année 69
  • L’âne et le chien 70

La santé de l’âne 71

  • Suralimentation 71
  • Sous alimentation 71
  • Les soins des pieds 71
  • Le parage 71
  • Les soins quotidiens 72
  • Les babouches 72
  • La fourbure 72
  • - Comment détecter une fourbure ? 72
  • - Cause de la fourbure 72
  • La fourmilière 73
  • Maladie pulmonaire 73
  • Les maladies et parasites de la peau
  • Les poux 74
  • La teigne 74
  • La tique 74
  • La mue printanière 74
  • Les dépressions 75
  • Stress et dépression 75
  • Les vers 76
  • Utilisation des vermifuges 76
  • Cas de figures 77
  • Facteurs favorisant l’immunité naturelle 77
  • Facteur favorisant la perte d’immunité 77
  • Les vaccinations 78
  • Les Vaccins 78
  • Les plantes toxiques 79
  • Tableaux des plantes toxiques 79

La vie et les manies de l’âne 84

  • La baignoire 84
  • Le chemin 84
  • L’observatoire 84
  • Le creusement de trous 84
  • Asinus asinum fricat 84
  • La palpation des vêtements 85
  • Le coup de cul 85
  • Le frottement 85

Acheter un âne 86

  • L’âne Fort 86
  • Le choix du sexe 86
  • Le hongre 86
  • La femelle 86
  • Le mâle 86
  • Acheter un ânon 86
  • L’ânon idéal 87
  • Quand le rêve tourne au cauchemar 87
  • L’ânon qui vous remplira de bonheur 88
  • Acheter un âne adulte 88
  • L’âne imparfait 88
  • Acheter une ânesse gestante 88
  • Acheter un âne importé
  • Acheter un âne craintif ou agressif 90
  • Âne, malade, le piquer ? 90
  • Combien coûte un âne ? 90
  • Coût d’entretien annuel d’un âne 90
  • Sauver un âne 90

Les amours des ânes 91

  • Chez l’étalon 91
  • Chez les ânesses 91
  • L’âge de la reproduction 91
  • Le retour des chaleurs après une naissance 92
  • La gestation 92
  • La castration 93

Problèmes fréquents et solutions 94

  • Un âne, c’est têtu ? 94
  • Mon ânon mord, rue, que faire ? 94
  • Dois-je lui laisser le licol ? Blessure de licol 95
  • Quelles friandises lui donner ? 96
  • Les friandises de vos visiteurs 96
  • Quel est le meilleur compagnon pour un âne ? 96
  • Comment cohabitent ânes et chevaux ? 96
  • Quelle quantité de moulée dois je donner ? 96
  • Dois-je arrêter la moulée progressivement ? 96
  • Mon âne a des babouches que faire ? 96
  • Recueillir un âne sauvage et malade 96
  • Faire travailler un étalon 97
  • Les conseilleurs ne sont pas les payeurs. 97
  • Devenez le parrain d’un âne 98
  • Bibliographie, liens internet
  • FAQ

 Est ce qu’on trouve le livre en librairie ?

- Non le livre n’est vendu que par le biais de ce site ou sur place au Val à l’âne. Les bénéfices de la vente du livre vont à la sauvegarde d’ânes.
Vendre par le biais de librairie est couteux en temps, en argent et en énergie et priverait les ânes d’une grosse partie des bénéfices de la vente.

Quel est le prix du livre ?

Le prix du livre est de 35 $ plus taxes acheté sur place au Val à l’âne.

 Quels sont les frais de livraison ?

En Xpresspost

-* Pour le Québec et l’Ontario 12.90 CAD plus taxes
L’expédition se fait en Xpresspost régional dans une enveloppe cartonnée faite en papier recyclé. Les émissions de carbone de l’enveloppe ont été compensées.
Le délai de livraison est le jour suivant et dans les deux jours*.
Il y a un numéro de suivi. Une assurance couvre les pertes ou dommage.
Plus d’infos sur le site de Poste canada
-* Pour les autres provinces 18.80 CAD plus taxes
L’expédition se fait en Xpresspost national dans une enveloppe cartonnée faite en papier recyclé.
Les émissions de carbone de l’enveloppe ont été compensées.
Le délai de livraison est dans les deux jours*.
Il y a un numéro de suivi.
Une assurance couvre les pertes ou dommage.
Plus d’infos sur le site de Poste canada

En poste ordinaire
Délais plus longs, pas d’assurance...
Me consulter pour les prix.
Beaucoup moins cher.

L’expédition se fait le lendemain du jour de la commande généralement, sous 48 h rarement plus. Le numéro de suivi vous est envoyé par courriel sur demande de votre part.
* Certaines conditions s’appliquent voir le site de poste canada.

Pour l’Europe, France, Belgique, Suisse, Luxembourg 18.00 CAD

L’expédition se fait par avion en recommandé dans une enveloppe matelassée.
Le délai de livraison est de 6 à 10 jours.
Il existe des solution de transport plus rapide pour l’Europe mais les coûts sont prohibitifs.

 Est ce que je peux payer par chèque ? Je n’ai pas confiance aux paiement par internet.

- Oui vous pouvez payer par un chèque canadien à l’ordre de christian voillemont.
Le montant du chèque doit comprendre le prix du livre plus les frais de livraison.

christian voillemont
320 Chemin Bank,
Campbell’s Bay - Litchfield -
J0X 1K0 - Québec Canada

Je recevrai votre commande et je pourrais la préparer et vous l’expédier à la réception du chèque.


La mode actuellement chez les âniers québécois les plus aisés est de faire des stages en France. Ces stages coûteux sont très bien et très complets, et ne devraient être choisis que pour la partie éducation, travail, savoir en partie perdue au Québec.

Pour ce qui est des soins, aucun ne traite de la spécificité du milieu de l’âne Québécois, alimentation en hiver, abris en hiver, les risques liés aux grands froids, des pathologies propres aux ânes du Québec et surtout des aléas dus à la méconnaissance de l’âne par les âniers et les soigneurs qui donnent souvent des conseils inadaptés basés sur leur connaissance du cheval. Or ce qui est bon pour un cheval peut être fatal à un âne.

Les conditions climatiques particulières du Québec font que les ânes sont amenés à être exposés à des conditions qui ne leur sont pas naturelles et de ce fait, ils sont plus vulnérables et plus fragiles. Connaître les spécificités dues au climat, flore, faune, parasites... permet d’éviter de nombreux pièges.

Et surtout, en plus des rigueurs du climat, on nourrit ici les ânes au minimum dans les régions les plus chaudes 220 à 240 jours par an alors qu’ailleurs les ânes sont au Pâturage presque toute l’année ! À cause du climat les ânes sont confinés dans des espaces restreints 6 mois par an. Ils risquent donc plus qu’ailleurs d’être sujet aux maladies liées à une mauvaise alimentation et à un manque d’exercice.

Souvent après leur stage français, les âniers québécois viennent refaire un stage au Val à l’âne, car ce qu’ils ont appris ne convient pas à leur réalité d’ânier québécois confronté à de multiples problèmes et défis que les âniers européens ne peuvent pas imaginer. Dans le climat rude du Québec, la moindre erreur peut être sanctionnée par la mort de son âne et il est difficile de compter sur l’expérience des vétérinaires qui méconnaissent l’âne et d’autres âniers rares et souvent lointains. Il faut donc être polyvalent et compter essentiellement sur ses propres ressources.

J’ai donc conçu une formation qui reprend tous les sujets importants pour comprendre son âne, l’accueillir, le soigner et l’éduquer et lui offrir des conditions de vie optimales. Une place importante est faite à la perception qu’à l’âne de son environnement, à ses besoins vitaux. Comprendre cela permet de mieux soigner et de créer un bien meilleur contact avec son ami à longues oreilles.

 Stage de découverte de l’âne :

Vous allez acquérir les connaissances de base pour soigner, comprendre et offrir de bonnes conditions de vie à vos ânes.
Vous envisagez d’avoir un âne et vous aimeriez connaître ses besoins ? Ce forfait est fait pour vous.
La formation est dense, vous aurez plus de 8 heures de formation, visite de la ferme incluse. Le stage inclut une visite de l’asinerie. Un hébergement est possible à la résidence de tourisme du Val à l’âne.
Un livre, très complet sur l’élevage de l’âne au Québec vous sera remis également.
Formation : 220 $ plus taxes par personne, 1 à 4 personnes.

Vous trouverez plus d’informations sur la formation découverte de l’âne ici : Formation découverte de l’âne

 Forfait de formation ânier :

Vous voulez connaître l’âne, l’élever, le reproduire, travailler avec, devenir un ânier confirmé ? Ce forfait est pour vous.
Vous aurez 16 heures de formation et d’information sur l’âne sur deux ou trois jours à votre convenance.
Vous allez faire le tour de toute la connaissance actuelle sur l’élevage de l’âne au Québec.
Tout est passé en revue, c’est la formation sur l’âne la plus complète.

Coût de la formation : 450 $ plus taxes par personne, 1 à 4 personnes.

Vous trouverez plus d’informations sur la formation découverte de l’âne ici :Formation ânier

 Formation spécifique sur l’âne :

Des ateliers sur des thèmes spécifiques peuvent être réalisés selon vos désirs. Nous consulter.

Les fonds ainsi collectés servent à recueillir des ânes, à les soigner et à leur offrir des conditions de vie décente

Vente de livres sur la randonnée avec les ânes sur place.

JPEG - 170.3 ko







Identification

Quelques photos
au hasard

Vidéo

Gourmandise IMG/mp4/sans_nom.mp4

1 | 2

  1. Gourmandise
  2. Bain de l’âne

Derniers commentaires

0 | 5

L’espace parrain du site des ânes du Québec
Bonjour, L’espace parrain est fonctionnel mais encore peu attrayant car il y a peu de contenu. (...)

L’espace parrain du site des ânes du Québec
Comment faire pour y accéder si nous avons déjà le livre ? Merci

Histoire de l’arrivée de l’âne au Québec
Bonjour, Curieux, non. À l’époque ils n’avaient pas la télé, Internet et wikipédia... Et les (...)

Histoire de l’arrivée de l’âne au Québec
Curieux...très curieux...que les Amérindiens locaux aient été effrayés par ces bêtes. d’après « (...)

Livre Ânes du Québec et du Canada
Augmentation de prix. Cela faisait depuis la sortie du livre que je n’avais pas répercuté sur le (...)

Statistiques du site

  • Nombre total de visites :
    15217 visiteurs
  • Nombre de pages visitées :
    12424 pages
  • Plus grosse journée
    le 19-12-2015
    avec 289 visiteurs
  • Aujourd'hui :
    66 visiteurs
  • Actuellement en ligne :
    7 visiteurs
  • Ce site compte : 26 rubriques 100 articles 6 commentaires
  • Dernier article paru :
    le 30 avril 2016
    "Arrivée de deux nouveaux amis "

Fort-Coulonge, QC, Canada

Longitude : -77°
Latitude : 46°

Le service weather.com® ne fournit actuellement aucune information géographique sur le lieu CAXX3140.
Veuillez vérifier le nom du lieu ou la disponibilité du service.
Proverbe - A laver la tête d’un âne l’on y perd que sa lessive.

pucePlan du site puceContact puceMentions légales puceEspace rédacteurs puce

RSS

2015-2016 © Ânes du Québec & Refuge du Val à l’âne - Tous droits réservés
Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V3
Version : 3.85.1
Soutenir par un don