Cela fait deux jours que je remets en état les clôtures du Parc aux abeilles. Les ânes n’y sont pas venus depuis trois ans. Herbes, broussailles…savoureuses les attendent et un serpent vindicatif qui essaie de m’impressionner au lieu d’aller hiverner comme l’ont déjà fait tous ses congénères.

Il y a de qui brouter un bon mois. Il est tard, mais il fait beau, espérons que cela dure !

J’ai passé la journée sous la pluie avec mon gamin, par 5 degrés, à mettre des rubans électriques et des isolateurs en sandalettes… trempé jusqu’aux os. Je vais devoir me racheter des bottes chaudes, et sortir mes habits chauds l’hiver arrive.

Je vais chercher les ânes, je leur montre la porte ouverte, ils se précipitent sur les herbes sèchent et partent explorer le parc. Les ânes se régalent… Il pleut, il fait froid, mais ils sont heureux. Les femelles sont en chaleur, ça réchauffe !