Bandeau
Ânes du Québec
Pour l’amour des ânes

Refuge pour ânes, conseil, formation, coaching, livre sur l’âne

lien vers le forum
Choisir un âne

Conseils pour choisir vos ânes.

Article mis en ligne le 24 octobre 2015
dernière modification le 20 novembre 2015

par christian
logo imprimer

 Acheter un âne

Nous allons essayer de vous guider dans cette jungle...
On ne choisit pas un âne comme on choisit une voiture ou une télé... C’est un être vivant et non un objet manufacturé et standardisé. Chaque âne a son caractère, des besoins propres et sa personnalité. Affectueux et gentil il s’adaptera à vous sans problèmes et vous acceptera comme vous êtes, sans vous juger et sans vouloir vous changer. Il vous donnera son affection sans se poser de question. Alors, soignez comme lui, soyez prêt à lui donner le meilleur de vous-même, à l’accepter comme il est et il vous le rendra au centuple.

 Acheter un ânon.

Si l’on veut un bon âne, sain et sans problèmes, il vaut mieux acheter un ânon SEVRÉ naturellement, avec déjà une éducation de base que vous pourrez compléter.
Il ne faut jamais et en aucun cas acheter un ânon de moins d’un an. L’ânon a besoin pour impérativement de rester avec sa mère jusqu’à cet âge pour avoir un équilibre et un développement minimal.

Idéalement, l’ânon doit rester avec sa mère jusqu’au sevrage naturel (entre 11 et 14 mois). Cela vous garantira d’avoir ânon pleinement épanoui, bien dans sa tête et dans ses sabots, équilibré et bien développé. De plus si l’animal a vécu en troupeau, a été soigné tous les jours par un maître attentif, qui a corrigé ses défauts de caractère, vous aurez un animal gentil, avec un excellent caractère.
L’ânon va se développer jusqu’à l’âge de 5 ans. Il devra être castré entre deux et trois ans.

 Quand le rêve tourne au cauchemar

Plus les ânons sont sevrés trop tôt, plus ils ont tendance à mordre et sont de caractère difficile. Ils souffriront toute leur vire de carences affectives et auront une santé plus fragile.
Pire, ceux qui sèvrent les ânons jeunes, les nourrissent avec du grain, des moulées pour compenser. Tous ces aliments sont néfastes pour l’âne et vous aller vous retrouver avec un ânon qui en grandissant aura sans cesse des problèmes de diarrhées, hépatiques, de reins qui seront difficiles, voire impossible de corriger et très coûteux à soigner et il vous faudra faire avec.
Corriger cela est possible, mais demande un gros investissement de temps et d’argent. Or quand on achète un ânon sevré trop tôt, c’est parce qu’il est moins cher...
Tous les ans, j’ai des personnes qui m’appellent pour mes ânons. Puis quelques semaines plus tard, elles achètent des ânons à bas prix sevrés entre 1 et 6 mois... et appellent très vite au secourt. L’ânon a des problèmes, pourtant elles ont suivi à la lettre les très mauvais conseils du vendeur... Oubliant les miens qui ne les arrangeaient pas. Et comme, elles n’ont pas l’expérience et la patience nécessaire pour corriger la situation, l’ânon est souvent revendu dans l’année, quand l’issue n’est pas fatale...
Le rêve a viré au cauchemar... Il m’est arrivé ainsi en un an de voir un pauvre ânon changer de mains trois fois en un an... avant de trouver un foyer stable. Si vous avez un ânon dans ce cas, offrez-le au Val à l’âne qui saura comment faire pour le soigner et lui offrir de belles conditions de vie. Un rabais pourra vous être fait sur un ânon du Val à l’âne.

 L’ânon idéal :

Il a vécu dans un troupeau calme et bien géré une jeunesse tranquille et armonieuse. Il a eu des soins et les bases d’une bonne éducation par sa maman, par les autres mamans et par l’ânier. Il a eu une belle jeunesse d’âne, pleine de jeux, de caresses et ne connaît de la vie que le meilleur. Affectueux, épanoui, il sera prêt à travailler ou à être un bon compagnon avec une éducation adéquate.
Certaines associations ne vendent plus d’ânons à moins de deux ans pourquoi ? Car l’ânon de cet âge qui a été sevré naturellement puis éduqué par l’ânier et par le troupeau sera un animal parfait, un compagnon sans problèmes avec lequel vous partirez sur de bonnes bases et qui vous donnera totale satisfaction.

 Acheter un âne adulte :

Les ânes sont très rares au Québec et beaucoup sont dans des états sanitaires ou psychologiques lamentables. L’achat d’un âne est souvent un vrai parcours du combattant.
Souvent, les vendeurs mentent systématiquement sur l’âge des animaux, leur état sanitaire. Il est difficile, voire impossible de dire avec certitude l’âge d’un âne hors ceux-ci peuvent vivre jusqu’à 40 ans. Si vous cherchez un animal de qualité que vous voulez éduquer pour le travail ou les loisirs, choisissez un animal qui a entre 1 et 3 ans. Après cinq ans, l’âne a fini sa croissance et il vous faudra plus de patience et de temps pour l’éduquer.
Il nous est arrivé de faire des centaines de kilomètres pour voir un animal qui ne correspondait pas aux descriptions faites par téléphone, dont l’âge était sous-estimé et dont l’état était déplorable alors que nous pensions trouver un bon âne au dire du vendeur... !
Un âne vit jusqu’à 40 ans, mais un âne de 20 ans, mal soigné peut en paraître 35... Il est difficile, voire impossible de déterminer l’âge d’un âne avec précision. L’examen des dents peut donner un indice, mais uniquement à un spécialiste, hors il y en a peu au Québec.
Jusqu’à présent presque tous les ânes que nous avons récupérés avaient ’’huit ans ’’ d’après les vendeurs pour des animaux qui en réalité avaient 15 à 25 ans, voir plus !!!
L’état des sabots donne une bonne indication sur l’âge et l’état réel de l’âne.
Nous avons acquis plusieurs femelles en piteux état, sabots irrécupérables, boiteries, presque plus de poils, bourrés de parasites... et quelques années plus tard, ces ânesses sont magnifiques et nous ont données de très beaux ânons. Avec des soins un âne maltraité peut retrouver la santé et vous donner des années de plaisir, mais cela ne se fait pas sans peine.
Par contre, nous avons souvent des appels de personnes affolées qui ont acheté des ânesses gestantes qui perdent le petit et qui des fois décèdent dans la foulée... Il vaut attendre un peu et acheter la mère et l’ânon que la mère enceinte.
On peut trouver des ânes importés de régions beaucoup plus chaudes comme le sud des usa par exemple qui ont des difficultés d’acclimatation avec le climat rude du Québec, avec les parasites et les plantes vénéneuses d’ici et qui demandent plus de soins et d’attention.

Le propre de l’âne et ce qui fait son succès c’est sa gentillesse. L’âne doit être calme, doux et familier, il doit chercher les caresses, se laisser manipuler sans crainte. S’il se sauve, fuit son propriétaire, est nerveux, donne des coups de pieds, mord..., c’est un comportement anormal qui n’augure rien de bon. Nous avons adopté plusieurs ânes craintifs, sauvages. Chaque fois ce sont des animaux qui ont été négligés ou/et battus et il a fallu plus d’un an pour les remettre en confiance. Un âne qui naît et vit dans un troupeau de vaches et qui ne voit des hommes qu’une fois par an et qui reçoit chaque fois des coups lors des manipulations n’a pas une grande confiance en l’homme...

Acheter un âne adulte, oui, mais... il faut avoir de la chance pour trouver l’âne idéal ou une âme de missionnaire et prendre ce qui vient et les remettre en forme. C’est gratifiant, mais cela demande du temps et de l’énergie.
Acheter un âne dans un élevage :

 Choix du sexe de l’âne :

  1. Le hongre (mâle castré) : Animal de compagnie idéal, il se distingue par un caractère généralement doux et égal s’il est coupé avant trois ans (idéalement entre 18 mois et deux ans). Il est plus équilibré en caractère que les femelles et plus affectueux. Travailleur, il peut faire de l’attelage, de l’équitation, comme animal de bât et de randonnée, pour de l’asinothérapie ou devenir un animal de compagnie apprécié. Les moins doués d’entre eux pourront devenir gardien de troupeau (moutons, chèvres pour les ânes de petite taille, vaches, chevaux, pour les tailles standard). C’est le compagnon idéal pour la famille et un travailleur toujours disponible. À choisir en priorité.
  • La femelle : Elle est souvent indisponible pour le travail, mais vous fera connaître les joies de la maternité, son caractère est doux, mais peut être sujet à des sautes d’humeur dues à ces hormones... Elle est une excellente compagne, douce et affectueuse, peut être utilisée pour l’attelage, l’équitation, comme animal de bât et de randonnée, pour de l’asinothérapie, la production de lait... Dans tous les cas, elle sera toujours un animal de compagnie appréciée de toute la famille.
  • Le mâle, l’étalon, est à éviter, sauf si vous faites un élevage. Même si beaucoup sont doux et paisibles, certains peuvent se transformer en véritable terreur, détruire les clôtures et autres misères pour aller retrouver une belle ânesse ou jument en chaleur. Il ne faut jamais mettre en contact des enfants avec des mâles et les faire travailler, car leurs sautes d’humeur sont imprévisibles et c’est eux qui doivent certainement être à l’origine de la réputation injustifiée des ânes. Les étalons les plus doux peuvent être utilisé comme gardien de troupeau à condition que ce ne soit pas de chevaux...

 Acheter un âne pour le sauver

Vous aimez les ânes, vous connaissez un âne qui souffre, en piteux état, achetez-le et offrez-le au Val à l’âne. Vous deviendrez sont parrain et vous aurez contribué efficacement au sauvetage d’un âne. Contactez nous

Forum
Répondre à cet article

Vos dons

Pour l’année 2017
240 $
Pour l’année 2016 :
1664 $
Pour l’année 2015 :
1355 $

Le refuge me coute environ 5500 $ (sans compter les heures, les frais de bâtiments, clôtures, taxes...) par an et je n’ai AUCUN financement

Merci pour votre aide

Dans la même rubrique

Actus

Nourrir son âne en hiver - le foin en balle carrée

La balle carré est idéale pour nourrir les ânes en hiver. Quelle quantité (...)

Kwashiorkor et sevrage précoce de l’ânon

Chez les humains, le kwashiorkor est un syndrome de malnutrition (...)

Cartes de voeux et de Noël

Carte de voeux et de Noël avec des ânes du Val à l’âne à télécharger

L’éducation de Paul

Paul est un âne qui a vécu 15 ans avec des chevaux et des vaches. Il est (...)

Garou et Julietta

Samedi 30 mai, nous avons eu la joie d’accueillir deux nouveaux amis. Deux (...)

Ânes et chevaux ensembles ? Est-ce une bonne idée ?

Donnez pour compagnon à un cheval, un âne, est ce une bonne idée ? Pour le (...)

Chocolat

Depuis le 19 octobre, vers 15 h, Chocolat, un magnifique petit âne coupé (...)

Bella, la mule

Bella une mule ( croisement entre un âne et une jument) de 8 ans qui a été (...)

Massacre des ânes par millions pour des remèdes chinois

L’âne est en danger partout dans le monde.

Après avoir massacré la (...)

Le robinet hors gel

En hiver, les ânes boivent beaucoup, car ils mangent de la nourriture sèche, (...)

Sites favoris

Proverbe - Faute de boeuf, on fait labourer par son âne.

pucePlan du site puceContact puceMentions légales puceEspace rédacteurs

RSS

2015-2017 © Ânes du Québec - Tous droits réservés
Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V3
Version : 3.86.44
Hébergeur : Voillemont Christian
Soutenir par un don