Déconfinement des ânes !
Article mis en ligne le 30 mars 2020
dernière modification le 11 avril 2020

par christian

Ça y est !

C est le printemps !

Ou du moins ça y ressemble.

Les oiseaux migrateurs arrivent, les marmottes ressortent de leur long sommeil, la rivière c’est débarrassée de sa gangue de glace et l’herbe commence à verdir et à pousser.

Les ânes retrouvent enfin un sol sec et ne pataugent plus dans la boue ou dans la neige.
Ils peuvent de nouveaux utiliser leurs baignoires et se rouler dans la poussière, s’allonger sur un sol réchauffé au soleil.

Les corbeaux viennent voler les poils que les ânes perdent lors de la mue pour en faire un nid douillet pour leurs petits.

La neige a fondu, la glace qui recouvrait les mares a disparue. Une première grenouille a amorcé un chant timide…

J’ai ouvert mon parc de printemps, plus d’un acre d’herbe, de broussailles ou ils pourront se promener, grignoter des arbres, manger des saules…

L’herbe n’a pas encore commencé à pousser, ils vont donc grignoter des herbes sèches, des arbustes et les poussent nouvelles en très petite quantité se réhabituant ainsi petit à petit à la verdure ce qui va leur éviter les diarrhées et les fourbures courantes quand on les lâche sans précaution dans un champ d’herbe verte.

Et Charlie en profite pour prendre un bain de poussière !