Distribuer le foin dans la tempête !
Article mis en ligne le 4 novembre 2020
dernière modification le 18 août 2021

par christian

Imaginez, je me lève le matin, le vent hurle, la maison tremble…
C’est arrivé plusieurs fois en octobre.

Les vents sont à 40 km/h avec des rafales à 90 km/h.
Parfois, les vents sont du sud-est c’est plus rare, ordinairement, ils viennent de l’ouest ou du nord-ouest. Aujourd’hui, ils viennent d’ouest.

Je prends ma fourche pour aller nourrir les ânes.

Les bâches qui protègent le foin claquent et se défont.

Je charge ma fourche avec peine, le foin a tendance à s’envoler.
J’avance, tête baissée, courbé en avant. Le vent est tellement fort que je peine à avancer.

Les ânes sont partiellement protégés par mes murs anti-vent, pas moi, j’en suis loin encore.

Quand il y a de trop fortes rafales, je recule !

J’arrive aux mangeoires, partiellement protégées, les ânes attendent avec impatience le foin.
Je lève la fourche pour jeter le foin dans la mangeoire, il s’envole !

Il est arrêté par Julietta qui se retrouve couverte de foin et le centre d’attention de ma bande d’affamés perpétuels. Garou vient à son secours et fait tomber le foin au sol.

Encore trois voyages à faire.
Cette fois je lève ma fourche pour jeter le foin dans les mangeoires lorsqu’il y a des accalmies !…

Quel automne, beau, chaud, pluvieux, venteux… Certains jours on a eu en quelques heures de la chaleur, du soleil, de la pluie, de la neige, du verglas et du vent ou du froid …

Il ne faut pas se plaindre, cela fait plusieurs années qu’en novembre, on a des froids vifs et de la neige qui reste jusque mars...

Pas cette année !