Bandeau
Ânes du Québec
Pour l’amour des ânes

Refuge pour ânes, conseil, formation, coaching, livre sur l’âne

Le bardot
hybride entre un cheval et une ânesse

Qu’est ce qu’un Bardot ?
Quelle est la différence entre un bardot et une mule ?
Pourquoi les bardots sont ils rares ?

Article mis en ligne le 23 décembre 2017
dernière modification le 30 décembre 2017

par christian
Visites : 251 - Popularité :
4%
logo imprimer

Le Bardot est le fruit des amours d’un étalon cheval et d’une ânesse.
Les bardots sont stériles et dans les rares cas où elle est fécondée, souvent la gestation ne va pas à son terme.

Le Bardot ressemble plus au cheval qu’à l’âne.

  • Ils ont des oreilles plus petites que les ânes,
  • Les châtaignes ne sont pas toujours présentent et sont petites que sur le mulet
  • Il possède une crinière abondante avec beaucoup de crins
  • Ils sont de taille moyenne ou petite
  • Ils sont moins sveltes que les mules,
  • L’encolure est plus courte que les mules
  • Les jambes sont plus petites que les mules
  • Ils sont de caractère difficile voire irascible.
  • Ils n’ont pas la résistance de l’âne ni du mulet, ils sont même relativement fragiles.
  • Ils ont le pied sûr en terrain accidentés
  • Les sabots ont une corne moins dure que celle des mulets, plus proche de celle du cheval ce qui oblige à les ferrer.
  • Le bardot hennit

L’étalon cheval peut saillir facilement une ânesse, c’est ensuite que cela se complique. Le taux de fécondité entre le cheval est l’ânesse est bas, seulement 10 à 14,4 % pour obtenir un bardot. Cette difficulté peut s’expliquer par la différence dans le nombre de chromosomes du cheval et de l’âne. L’hybride serait plus facile à obtenir quand l’espèce ayant le plus petit nombre de chromosomes, en l’occurrence l’âne, est le mâle reproducteur d’où la facilité à produire des mulets et la difficulté à avoir des Bardots.

Si l’ânesse se fait saillir par un étalon trop grand, trop lourd pour elle, le poids de l’étalon sur le dos de l’ânesse pendant l’acte reproducteur peut entraîner une déformation permanente, un creusement du dos nommé l’« ensellement ».

Les avortements sont fréquents. Si le petit est trop gros, il risque fort de naître avant terme.

Après une gestation de 12 mois, la mise bas est difficile, parfois dangereuse pour l’ânesse à cause de la taille du bardot, plus importante que celle d’un ânon.

Vu leur caractère difficile, les mâles doivent être impérativement coupés, car ils peuvent avoir des comportements sexuels dangereux pour l’homme.

Verdi

J’ai eu un Bardot il y a une vingtaine d’année.
Il était de taille poney.
Je vais rechercher des photos de lui et je les mettrai ici.

Un Bardot

Bardot
By Ragesoss - Own work, GFDL,


Forum
Répondre à cet article
Proverbe - Les chevaux courent les bénéfices et les ânes les attrapent.
pucePlan du site puceContact puceMentions légales puceEspace rédacteurs RSS

2015-2018 © Ânes du Québec - Tous droits réservés
Réalisé sous SPIP
Habillage ESCAL 4.0.99
Hébergeur : Voillemont Christian
Soutenir par un don