M’étant absenté une semaine, je retrouve les ânes avec un grand bonheur.
Et comme à chaque fois que je m’absente, Molly et Sissi me font la gueule…
Cela dure chaque fois au moins une semaine.

Je vais les voir, je les appelle, elles me boudent, un jour, deux jours… puis la bronchite carabinée que j’ai ramenée de voyage m’épuise, je tousse, je tiens à peine debout.

Je viens les nourrir, leur donner de l’eau. Molly et Sissi me voyant malade en ont oublié de me faire la gueule et sont venue chercher ou donner des câlins.

Braves fifilles