Bandeau
Ânes du Québec
Pour l’amour des ânes

Refuge pour ânes, conseil, formation, coaching, livre sur l’âne

lien vers le forum
Molly, l’ânesse blanche

L’histoire de l’achat de Molly et sa vie au val à l’âne.
Molly adore faire des randonnées et a été le premier âne à faire du traînâne (voir la page consacrée à ce sport).

Article mis en ligne le 9 novembre 2015

par christian
logo imprimer

 Fiche de Molly

Nom de l’âne : Molly
Sexe : Ânesse
Date de naissance : Janvier 2000 ?
Arrivée au Val à l’âne Mai 2001
Taille : 120 cm
Poids : 250 kg
Robe : Blanche
Lieu de naissance : Bristol
Père : Inconnu Bristol
Mère : ânesse grise Bristol
Caractère : Douce, gentille, curieuse, capricieuse..
Éducation : Âne de bât, Traînâne
Caractéristique : Âne commun
« Grand blanche du Québec » wink
Origine : Achetée 1200 $

La deuxième ânesse du Val à l’âne
Aucun problème de santé ou autre particulier
Bonne gardienne
A eu trois ânons.

 Historique :

Le hasard fait bien les choses

En lisant un journal de petites annonces en mai 2001, je vois des ’’donkeys’’ à vendre. Depuis un an, je cherche en vain.
Je saute sur le téléphone, mais je suis incapable de comprendre quoi que ce soit, ne maîtrisant pas du tout l’anglais. Je fais téléphoner Monique et nous apprenons qu’une mère de 6 ans et son petit sont à vendre. Le soir même, nous sommes chez le vendeur et nous négocions l’achat de Molly et de sa mère, payons un acompte et organisons leur rapatriement au Val à l’âne le surlendemain.
Molly vit dans une grange, dans un box de 3 mètres par trois mètres avec sa mère et n’en est jamais sorti !!! Elle n’a jamais vu la lumière du jour et n’est nourrie que de grains.
Elle est tellement nerveuse que les propriétaires en ont peur. Elle serait née en début 2000.

Coup de théâtre

Le soir même le vendeur nous appelle, il n’est plus question pour lui de nous vendre le petit et sa mère au même prix et malgré notre accord (écrit), il en veut plus ou casse la vente. Nous restons ferme sur nos positions, le prix de Molly ne changeant pas, nous l’achetons, mais sans sa mère... !

Le transport

Le

lendemain matin, nous arrivons avec une bétaillère, reculons contre la porte de la grange et laissons les proprios chercher Molly. Ils semblent la craindre et nous poussent à la méfiance, car ils redoutent des ruades. Arrivé devant la porte de la bétaillère, je pousse Molly en lui soulevant l’arrière-train, elle se laisse faire très docilement à ma grande surprise, sans chercher à ruer. Nous l’installons pour le transport aussi confortablement que possible sans l’attacher et nous prenons la route.

 L’arrivée et l’adaptation

Une heure plus tard, nous sommes à la maison. Nous lui mettons une longe et la sortons sans difficulté de la bétaillère. Nous lui faisons ensuite passer un portillon étroit. Je la mène dans un box spacieux, elle monte une haute marche sans difficulté et s’installe dans ses nouveaux quartiers.
Je suis baba ! Jamais vu un âne aussi coopératif !
Je m’installe avec elle et on discute un bon moment, échangeant carotte et caresses. On devient pote immédiatement, les enfants arrivent avec Monique et la Molly est immédiatement adoptée par tous.
Le lendemain, je la lâche dans un petit parc d’adaptation, elle découvre les joies de l’électrocution avec la clôture électrique qu’elle embrasse à deux reprises goulûment....
Monique s’installe dans le parc, lui parle, lui fait quelques caresses et décide que Molly sera son ânesse. Hé voilà, elle fait partie de la famille !

À l’automne, Moka, un jeune hongre s’installe avec elle dans son parc et une grande amitié naît entre eux, ils deviennent inséparables.

En mars 2002, Molly commence son entraînement de marcheuse avec bât et panier.

Premiers émois

Au printemps 2002, je la mène dans son parc nuptial avec le Don Juan de ces dames, le beau Ziggo ... Beau, mais excité ! un étalon est toujours impressionnant lorsqu’on le lâche avec la femelle, cris, morsures... âmes sensible, s’abstenir.

Molly est au moins aussi grande, si ce n’est plus que Ziggo, ce qui modère quelque peu ses ardeurs, car elle peut se défendre ! Au bout de quelques jours, le mâle ayant accompli son devoir de père, le champ retrouve son calme et ils y restèrent paisibles jusqu’à l’automne.
La vie en Troupeau

L’automne arrivé, je la mets avec ses copains et copines dans le troupeau principal. Aussitôt, elle fraternise avec Sisi, Moka, Cloclo... et ils deviennent vite inséparables.
Elle est toujours à surveiller ma venue et elle est toujours là en premier avec Moka pour quémander une caresse. Un vrai ange !

 La naissance de Pirouette

Après un hiver qui c’est passé sans problème, je trouve que Molly manque d’embonpoint pour une maman enceinte... En juin son ventre s’arrondit un peu, mais cela paraît peu pour une future maman. Et pourtant, elle a donné naissance à Pirouette qui est née devant nous le 23 juillet 2003 à 19 h. Sur la page de Pirouette, vous pourrez découvrir son histoire. C’était le premier bébé de Molly et elle c’est tout de suite montrée excellente mère.

Molly, vedette de la télé.

Radio canada est venu filmer une journée les ânes du va a l’âne et pour la circonstance, nous avons bâter Molly. Le tournage s’est déroulé au mois de mars et elle n’avait pas travaille pendant plus de 6 mois.
Elle s’est retrouvée entourée de gens inconnus, bardés de matériels de prise de vue. Elle a dû faire et refaire de nombreuses fois quelques scènes. Malgré le stress que subissait l’ânier et l’équipe, Molly est restée d’un calme Olympien et a fait à la perfection tout ce qu’elle devait faire.
Le reste du troupeau a été remarquable et s’est conduit en vrais professionnels.
Molly, sportive extrême.

Molly a participé à la mise au point et aux essais du traînâne, le nouveau sport extrême qui fait fureur au val a l’âne.

Molly, curieuse, affectueuse est toujours une des premières ânesse à venir me saluer en quête de tendresses et de câlin.

Forum
Répondre à cet article

Vos dons

Pour l’année 2017
240 $
Pour l’année 2016 :
1664 $
Pour l’année 2015 :
1355 $

Le refuge me coute environ 5500 $ (sans compter les heures, les frais de bâtiments, clôtures, taxes...) par an et je n’ai AUCUN financement

Merci pour votre aide

Dans la même rubrique

Bella, la mule
le 6 novembre 2016
par christian
Charlie, Mimosa et Capucine
le 22 octobre 2016
par christian
Chocolat
le 20 octobre 2016
par christian
Garou et Julietta
le 30 avril 2016
par christian
Paul
le 16 novembre 2015
par christian
Sissi
le 5 novembre 2015
par christian

Actus

Nourrir son âne en hiver - le foin en balle carrée

La balle carré est idéale pour nourrir les ânes en hiver. Quelle quantité (...)

Kwashiorkor et sevrage précoce de l’ânon

Chez les humains, le kwashiorkor est un syndrome de malnutrition (...)

Cartes de voeux et de Noël

Carte de voeux et de Noël avec des ânes du Val à l’âne à télécharger

L’éducation de Paul

Paul est un âne qui a vécu 15 ans avec des chevaux et des vaches. Il est (...)

Garou et Julietta

Samedi 30 mai, nous avons eu la joie d’accueillir deux nouveaux amis. Deux (...)

Ânes et chevaux ensembles ? Est-ce une bonne idée ?

Donnez pour compagnon à un cheval, un âne, est ce une bonne idée ? Pour le (...)

Chocolat

Depuis le 19 octobre, vers 15 h, Chocolat, un magnifique petit âne coupé (...)

Bella, la mule

Bella une mule ( croisement entre un âne et une jument) de 8 ans qui a été (...)

Massacre des ânes par millions pour des remèdes chinois

L’âne est en danger partout dans le monde.

Après avoir massacré la (...)

Le robinet hors gel

En hiver, les ânes boivent beaucoup, car ils mangent de la nourriture sèche, (...)

Sites favoris

Proverbe - A dur âne, dur aiguillon.

pucePlan du site puceContact puceMentions légales puceEspace rédacteurs

RSS

2015-2017 © Ânes du Québec - Tous droits réservés
Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V3
Version : 3.86.35
Hébergeur : Voillemont Christian
Soutenir par un don