Il fait froid, autour de moins 20, mais il y a un soleil voilé mais présent.

Quand on observe les ânes manger, on se rend vite compte qu’a des intervalles réguliers, ils vont se mettre le long de la palissade anti-vents. Elle est faite en tôle galvanisée. puis au bout de 10 à 15 mn, ils repartent manger.

J’ai été les voir le long de la palissade. Je leur ai caressé les flancs. Leur fourrure est chaude, voire très chaude pour les ânes de couleur foncée.

Chocolat par exemple a une fourrure tellement chaude que je m’y réchauffe les mains avec plaisir. Les ânes gris foncés ou brun foncé ont également la fourrure chaude. Molly qui est blanche a une fourrure beaucoup plus froide.

Il y a trois phénomènes qui expliquent cela :

  • la couleur des ânes : Une surface noire absorbe ainsi jusqu’à 90% de l’énergie qu’elle reçoit. Un objet noir absorbe toute la lumière visible (rayonnement dans le visible) qu’il reçoit, il est donc de couleur noire. Un objet blanc se comportera de façon opposée : il n’absorbera pas la lumière, mais il la réfléchira toute. Il en va de même pour nos ânes.
  • La palissade coupe totalement le vent, les courants d’air, Au soleil, malgré le froid, sans vents, il fait très bon.
  • La surface en tôle doit certainement réfléchir la chaleur du soleil. En effet quand Chocolat est devant la palissade, le côté soleil est aussi chaud que le côté exposé vers la palissade.

En conclusion, mes ânes adorent leur palissade antivent !
Elle améliore leur confort de vie en hiver.

Aujourd’hui, Mélanie et sa sœur son venu voir Garou et Julietta et le reste du troupeau. Elles ont apporté des gâteries pour tout le monde ! Elles ont nettoyé l’âsinerie, chouchouté les ânes … de vraies amoureuses des ânes.

L’œil de Paul coule toujours mais moins. Il l’entrouvre maintenant.