Hier matin, je reçois des amoureux des ânes.
Je leur présente l’âsinerie et Molly curieuse vient nous voir.
Aussitôt, je remarque son sabot avant gauche abîmé !
Bien abîmé !

Elle a dû se le casser en courant et en trébuchant sur une roche ? Mystère. Les sabots des ânes sont costauds et ce genre d’incident est rare. Le fait qu’ils aient été taillé un peu long à mon gôut a certainement facilité l’incident.

J’inspecte les autres ânes, Sissy a aussi un sabot avant un peu cassé mais rien de grave !

Étonnant !

En ce moment, après la sécheresse nous avons eu droit à des pluies diluviennes.
Les ânes allaient grignoter dans le marais à sec. Il c’est rempli d’eau et les ânes ont pas mal pataugé dedans.

Les sabots des ânes n’aiment pas l’humidité. Est ce la cause ?

L’après midi, le hasard fait bien les choses, un maréchal ferrant me visite. Les sabots de Molly et de Sissy sont refait à neuf ! Les sabots de Sissy sont nickels. Trois des quatre sabots de Molly ont des champignons. Elle n’en avait pas au printemps. On voulait regarder les autres ânes mais un terrible orage nous a forcé à nous abriter.

Je vais donc inspecter tous les ânes et leur fermer l’accès au marais.

On en a profité pour nettoyer l’âsinerie. Avec mon gros mal de dos, je ne l’ai pas fait la semaine dernière. Cela doit être fait tous les jours. Pour qu’ils aient leur sabot au sec et au propre lorsqu’ils s’abritent.