Garou le passe-muraille !
Article mis en ligne le 18 juillet 2020

par christian

Hier soir, je pars observer la comète Néowise. Elle est facile à trouver, il faut regarder sous la grande ourse au Nord, bas sur l’horizon.

La nuit était noire, la voie lactée bien visible, condition idéale pour enfin voir cette comète que je n’avais vu qu’en photo.

Un seul endroit chez moi me permet de voir le Nord, une colline dans le parc des ânes.
J’enjambe une clôture, une autre, et j’arrive dans le parc d’aout des ânes. Parc d’aout, car je ne leur donne l’accès qu’en aout.

Arrivé à mon point d’observation idéal, j’entends le grognement caractéristique que fait un âne mécontent pour demander à un de ses congénères de s’écarter avant de botter !

Je me retourne, braque ma lampe de poche, balaie le pré et je vois à une dizaine de mettre un Garou menaçant qui manifestement n’apprécie pas de me voir fouler son repas !

Je me fais reconnaître, il grogne.
Je lui demande ce qu’il fait là ? Il grogne mais s’éloigne.

Je reste immobile dans le noir pour que mes yeux s’habituent à l’obscurité et enfin, je la vois !
Ma première comète !
Magnifique !

Mon observation finie, je parcours la clôture de bout en bout.
Aucune faille. Deux rangs de fil électrique bien en place.
Seule explication pour expliquer la présence de garou dans ce parc, il saute pardessus !

Sacré Garou !