Capucine et Mimosa ont enfin eu les sabots taillés correctement.
Cela faisait trois fois que le Maréchal Ferrant repartait sans avoir fait les pattes arrières de Mimosa et Capucine. Ruades, coups de pieds… rendaient l’opération hypothétique et dangereuse.

La, il fallait vraiment faire quelque chose. Cela devenait limite. Les sabots, étaient long et bouffés par la ligne blanche. Il a plu au printemps, en été à l’automne et même si mes pâturages sont sablonneux, l’humidité était constante. En fin d’année dernière, leurs sabots étaient presque redevenus bien mais l’humidité et l’impossibilité de leur faire les pattes arrières ont permis aux champignons de se réimplanter.

J’ai fait appel à une Maréchale ferrant cette fois. Son approche est douce, respectueuse mais ferme et les sabots arrièrent des deux rétives ont pu être fait avec une facilité qui m’a étonné ! On était quand même quatre à cinq pour les maintenir !
Un miracle ! Comme quoi, plus fait douceur et patience !
La Maréchale a une très bonne psychologie des animaux et avec sa méthode, elles devraient s’adoucir bien vite.

Celui qui a été le plus dur à manipuler a été Chocolat !

Je vais commencer son éducation sous peu.

Sissy, Charlie, Capucine, Mimosa, Chocolat ont été fait.
Paul et Molly ont été fait quelques jours avant.