Bandeau
Ânes du Québec
Pour l’amour des ânes

Refuge pour ânes, conseil, formation, coaching, livre sur l’âne

Adopter un âne

En quoi consiste l’adoption d’ânes ?

Article mis en ligne le 9 juin 2016
dernière modification le 4 décembre 2016

par christian
logo imprimer

Afin d’avoir de la place pour accueillir des ânes malades, vieux, maltraités, je met mes meilleurs ânes en adoption.

Pour le Val à l’âne, mettre des ânes en adoption n’est pas un commerce d’âne !
C’est trouver une famille, un endroit ou les ânes seront heureux et en sécurité DURABLEMENT. Tous leurs besoins vitaux devront être respectés et leur bonheur assuré.
Je préfère garder les ânes ici que de les placer dans un endroit ou ils seront en danger ou malheureux.

 Pour adopter :

Vous inscrire à l’espace membre du site afin d’avoir accès à tous les documents sur l’âne et son élevage pour préparer sa venue.
Vous devez faire une visite au Val à l’âne afin de venir voir les ânes, de me présenter votre projet et découvrir les ânes. Je vous donnerais toutes les informations sur l’âne, ses besoins et vous conseillerai sur l’aménagement de l’âsinerie qui doit comporter :

  • Un espace de pâturage suffisant et les moyens de l’entretenir soit au minimum 1 acre par âne.
  • Un bâtiment pour les abriter conforme aux besoins de l’âne.
  • Des clôtures en grillage solides et en bon état.
  • Et les connaissances nécessaire pour assurer le bonheur de l’âne.

Si vous correspondez à tous les critères pour adopter un âne, vous aurez une journée de formation sur l’élevage de l’âne, son l’alimentation, les soins... et vous pourrez partir avec votre ou vos futurs compagnons.

Les frais d’adoption sont de 400 $ et le transport de l’âne est à votre charge.
L’âne reste propriété du Val à l’âne, vous ne pouvez pas le revendre. Si vous ne pouvez pas le garder, vous devrez le ramener à vos frais.

Vous devez prévenir le Val à l’âne au moindre problème, des conseils vous seront prodigués.


à adopter :

  • 2 hongres semi miniature
  • 1 hongre taille standard
  • 2 femelles tailles standard (ensemble)

Seul les ânes doux et en bonne santés ont mis à l’adoption. Chaque âne mis en adoption a été recueilli, soigné, éduqué et m’a couté en transport, parfois en achat (je rachète parfois des ânes maltraités pour les soigner), en soins divers des centaines, voire des milliers de dollars. Le montant demandé pour l’adoption ne représente donc pas le coût réel de l’âne.

Le Val à l’âne ne se voit pas comme propriétaire mais comme protecteur des ânes et agit au mieux de leurs intérêts.
Le but est d’assurer des conditions de vie les meilleures possibles à nos ânes.

 Le respect des besoins de l’âne

Le respect des besoins de l’âne est primordial.
Vous devrez respecter ses besoins physiologique et affectif.
90 % des demandes d’adoption d’âne sont faites par des personnes qui ont des chevaux et qui veulent comme compagnon pour leur cheval un âne ! L’âne et le cheval n’ont pas les mêmes besoins alimentaire. Il vous faudra donc séparer ânes et chevaux en hiver, 8 mois par an, pour les nourrir. En Europe, dans le Sud, ânes et chevaux sont au pâturage toute l’année. Pas ici ! Nourrir un âne comme un cheval, c’est le condamner à la fourbure, à de hyperlipémie, maladie du foie, déformation des sabots... Un âne suralimenté comme c’est le cas lorsqu’il est nourrit avec des chevaux est également irritable, peut donner des coups de pied, mordre...

 Pourquoi le stage est il obligatoire ?

À mes débuts, confiant, j’ai mis des ânes en adoption à des ânier (es) qui se disaient expérimenté(es) et que j’ai eu le tord de croire. Deux ânes en sont mort. Leurs connaissances étaient souvent issue de livres, de forums, de chevaux, d’ânes fréquentés (?) il y a longtemps... Les erreurs qui ont conduit à la mort des ânes sont des erreurs de débutant qui auraient du être évitée. Ce pauvres ânes que j’aimais profondément ont eu pour Épitaphe des « Ha je ne savais pas » ou des « je le savais mais je n’y croyais pas »... Ce sont des ânes que j’ai sauvé, que j’ai éduqué, que j’aimais, qui m’aimaient et qui me faisaient confiance et qui ont payé de leur vie mon erreur de jugement.

 Pourquoi ramener l’âne au Val à l’âne en cas d’arrêt ?

Pour l’âne changer de propriétaire est un fort stress. Il peut tomber au Paradis comme en enfer et dans une vie d’âne, les changements de propriétaires sont nombreux et dans bien des cas synonymes de maltraitance.
En le ramenant au Val à l’âne, vous serez assuré que l’âne, quoiqu’il arrive, aura toujours une belle vie, même si vous ne pouvez pas le garder.

Pour nous l’âne n’est pas un objet de consommation que l’on vend lorsqu’il lasse.
C’est un ami, un compagnon, avec ses besoins propres et nous essayons de donner à cet ami le meilleur de nous-mêmes.

Grâce à l’adoption, les ânes sont suivis, les âniers formés et en cas de difficultés, les ânes peuvent trouver une nouvelle famille car ils ne peuvent être revendu et seront replacés par le Val à l’âne.

Ainsi, tout le monde y trouve son compte.
Les amoureux des ânes peuvent trouver des ânes et les utiliser (travail, lait...).
En cas de maladie, de problèmes de l’ânier, les ânes sont en sécurité et seront assurés d’avoir un bon avenir.

 L’adoption n’est pas...

J’ai souvent des demandes fantaisistes ou malhonnêtes.

Exemple :

  • Adoption pour quelques mois
  • Pour le revendre sur kijiji avec profit
  • Pour le faire empailler !!!
  • Pour servir d’assurance anti-coyote avec oubli au fond d’un parc, sans soins de sabots, même sans soins du tout...
  • Pour servir de copain à un mouton, à une chèvre, à un cheval...

L’adoption est un acte sérieux et responsable.
C’est aider un animal et le rendre heureux.


Forum
Répondre à cet article

Vos dons

Pour l’année 2017
400 $
Pour l’année 2016 :
1664 $
Pour l’année 2015 :
1355 $

Le refuge me coute environ 5500 $ (sans compter les heures, les frais de bâtiments, clôtures, taxes...) par an et je n’ai AUCUN financement

Merci pour votre aide

Actus

Cartes de voeux et de Noël

Carte de voeux et de Noël avec des ânes du Val à l’âne à télécharger

Massacre des ânes par millions pour des remèdes chinois

L’âne est en danger partout dans le monde.

Après avoir massacré la (...)

Bella, la mule

Bella une mule ( croisement entre un âne et une jument) de 8 ans qui a été (...)

Chocolat

Depuis le 19 octobre, vers 15 h, Chocolat, un magnifique petit âne coupé (...)

Ânes et chevaux ensembles ? Est-ce une bonne idée ?

Donnez pour compagnon à un cheval, un âne, est ce une bonne idée ? Pour le (...)

Proverbe - On ne saurait faire boire l’âne s’il n’a soif.

pucePlan du site puceContact puceMentions légales puceEspace rédacteurs

RSS

2015-2017 © Ânes du Québec - Tous droits réservés
Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V3
Version : 3.87.28
Hébergeur : Voillemont Christian
Soutenir par un don