Bandeau
Ânes du Québec
Pour l’amour des ânes

Refuge pour ânes, conseil, formation, coaching, livre sur l’âne

Nourrir son âne en hiver - le foin en balle carrée

La balle carré est idéale pour nourrir les ânes en hiver. Quelle quantité donner ? Quelle qualité choisir ? L’âne n’a t il besoin que de foin ?

Article mis en ligne le 29 octobre 2015

par christian
logo imprimer

Ce qui différencie le Québec des autres endroits ou vivent les ânes c’est la longueur de l’hiver.
Ici les ânes sont nourris entre 220 à 260 jours par an selon les régions. La moindre erreur sur l’alimentation a donc des conséquences importantes.

Depuis 1999, j’essaie de déterminer les besoins alimentaires des ânes en hiver. Toutes les études existantes portent sur des ânes qui vivent dans des climats tempérées ou désertiques. En 2012/13 l’hiver a été très froid et long, l’hiver 2013/14 a battu des records de froid. Le froid a été intense et a duré de longues périodes. J’ai donc pu étudier sur une longue période avec des températures très basses, sur des ânes, jeunes, âgés, la quantité de foin à donner en fonction de la température. J’ai pu faire des observations inintéressantes et ajuster au mieux la ration.

Il n’est pas inutile de rappeler que l’âne est un animal qui à l’origine vit en zones arides ou semi-désertiques. La nourriture est peu abondante, épineuse, fibreuse, sèche. Pour trouver de quoi se nourrir, il doit faire entre 35 et 45 km par jour.

Chez nous, il est sédentaire et suralimenté, le contraire de son milieu naturel. Il est donc important de bien le nourrir en choisissant un foin adapté et en lui donnant la juste dose.
Pour nourrir ses ânes facilement en hiver, la balle carrée est idéale. Facile à manipuler, facile à stocker, c’est l’aliment à privilégier pour nos ânes en hiver.

OFFREZ UN JOUR DE FOIN AUX ÂNES DU VAL À L’ÂNE
10 $ suffisent à nourrir nos ânes un jour en hiver.
Nous les nourrissons 220 jours en moyenne par an.

 Présentation de la balle carrée :

Le foin en balles carrées se présente, non pas sous forme d’un carré comme son nom ne l’indique pas, mais sous forme d’un rectangle de foin pressé. Celles que nous achetons au Val à l’âne font 90 cm de longueur par 50 cm de largeur et 30 cm de hauteur. Le poids d’une balle varie selon les balles entre 18.6 et 25 kg selon les tests que j’ai faits cette année. En fonction de votre fournisseur, il vous faudra donc peser de nombreuses balles et faire une moyenne pour déterminer la quantité de foin à donner à vos animaux.

 Qualité du foin :

Le système digestif de l’âne est conçu pour une valorisation optimale d’une nourriture maigre. Il est de très loin supérieur à celui des chevaux. Un âne n’est pas un cheval et ne s’alimente pas comme un cheval. Il a des besoins spécifiques. L’âne craint une alimentation trop riche, azoté, attention à la composition du foin ! Le foin idéal sera de bonne qualité, riche en fibres, pauvres en protéines, en calories et associé à un peu de paille BIO si possible. NE JAMAIS DONNER UN FOURRAGE RICHE EN CALORIES.
Aux ânes, on donne du foin appelé « foin à chevaux ». Il n’a pas besoin d’être riche en protéines. Important, il ne doit pas avoir pris la pluie. Les foins riches en luzerne et en trèfle sont trop riches pour nos ânes et à proscrire.

Il doit être parfait, bien vert, sans aucune poussière. Il ne doit y avoir aucune plante toxique. La présence de fougères, prêles, d’arbustes peut poser des problèmes et est un indicateur d’un mauvais foin. Votre maréchal-ferrant ou votre vétérinaire pourra vous aider à évaluer la qualité du foin. Il vous faudra apprendre à identifier les plantes à problème et ne pas acheter de balles de foin en contenant.

 Quantité de foin à prévoir :

Il vaut mieux en avoir un peu plus que pas assez. Selon les régions, la quantité à prévoir peut différer en fonction du climat et de la quantité et de la qualité de vos pâturages. Au val à l’âne, nous avons un hectare de pâturage par animal. Les ânes broutent jusqu’aux premières neiges. En fonction des années, de la date d’arrivée de la neige et du temps au printemps, ils seront nourris entre 180 et 240 jours, 220 en moyenne.

Ration alimentaire de l’âne en hiver :

Un âne doit manger 1.5 % de son poids en foin. Il est bon de lui laisser en plus manger de la paille à volonté pour satisfaire ses besoins en fibres et garder son estomac actif...
Pour un âne de 250 kg, il faut environ 3.75 kg de foin par jour. Cela est valable pour un climat tempéré. Au Québec avec l’hiver et les grands froids, il faut adapter la ration aux rigueurs du climat.

En fonction des températures, il vous faudra augmenter sa ration de foin.
D’après les études que j’ai faites et pour rester simple, entre moins 5 et moins 15 (température réelle), voire moins 20 si c’est bref, augmenter la ration de 33 %.
Il faut distribuer le foin en plusieurs fois car pour lutter contre le froid, l’âne a besoin de garder sa digestion active toute la journée et de grignoter sans cesse sans pour autant trop manger...
Vos ânes vont certainement grossir car le foin est trop riche !

J’ai donc solutionné le problème ainsi :

Je donne 70 % de la ration de foin plus de la paille à volonté l’automne et au printemps jusqu’à moins 5.

Puis j’augmente la ration de foin jusqu’à 100 % avec paille à volonté au fur et à mesure que les températures baissent en gardant toujours la paille à volonté. Puis, quand le froid cesse, je baisse progressivement la quantité pour revenir à 70 % de la ration plus paille à volonté.

Ces rations sont données à titre indicatif, certains ânes ayant un métabolisme différent, il faudra vous adapter.
La richesse de votre foin pouvant varier d’une année à l’autre, il vous faudra ajuster la ration en conséquence.
Pour déterminer la ration exacte, observez l’âne.
Arrivé en automne, il doit avoir sa poche de graisse sur le cou gonflé.
En cas de grand froid, avec une ration insuffisante, ils maigrissent très vite et perdent leur graisse sur le cou.
Si la ration est trop riche, les ânes risquent la fourbure, se mettrons à boiter aussitôt où ils grossiront.
L’âne ne doit ni maigrir, ni grossir lorsque vous avez la bonne ration.

Je ne donne plus de grains en cas de grand froid. Cela déclenchait des fourbures chez les ânes qui sont sensibles et pires cela énervait, rendait agressif certains ânes avec pour conséquences des bagarres et coups de pied. En hiver, les ânes doivent rester calme car le sol peut être glissant et une blessure aux pattes peut être lourde de conséquences et entraîner la mort.

En donnant une ration de foin adaptée à la température, les fourbures sont rares et les ânes restent calmes.

En automne, je les laisse au pâturage et je leur donne juste un appoint en foin. (30 à 50 % de la ration selon la richesse du pâturage.
Au printemps, quand l’herbe est assez haute, je leur donne un peu de foin le matin puis l’après-midi, je les laisse pâturer. (30 % de la ration). Cela évite les fourbures foudroyantes et les coliques si ils se gavent d’herbe verte.

 La paille :

On doit prévoir des balles de paille en complément pour les ânes (bio si possible, attention aux pesticides, la paille ayant eu des fongicides ou des pesticides est toxique pour nos ânes).
La paille améliore l’assimilation des aliments comme un foin trop riche ou des céréales.
La paille apporte des fibres indispensables à l’âne et lui évitera peut-être de grignoter votre grange...
On peut en laisser à libre disposition. En plus, en hiver l’âne aimera se coucher dessus, car elle l’isole du sol gelé.

 Le bois

Le bois est une composante normale de l’alimentation de l’âne. Il favorise sa digestion, car l’âne a un grand besoin de fibres et il a besoin d’avoir quelque chose à ronger. Il est conseillé de mettre à sa disposition un tronc de bois non toxique comme du hêtre ou du bouleau par exemple qu’il rongera selon ses besoins. Au Val a l’âne, tous les automnes, on plante dans le parc deux gros poteaux que les ânes rongent selon leurs envies. Rappel : l’âne ne doit avoir accès à aucun bois traité ou peint, car il risque une intoxication mortelle.

 Stockage du foin :

Le foin doit être stocké à l’intérieur dans un bâtiment étanche à la pluie. Attention, il va attirer des souris et autres rongeurs. Un chat sera le bienvenu...
Il doit être stocké à proximité de l’endroit où les ânes vivent.
Une balle de foin carré rentre impeccable dans une luge de pêche blanche et est donc facile à transporter en hiver.

 Comparaison entre les balles rondes et les balles carrées :

Les balles carrées :
- la quantité de foin donnée aux ânes est facile à évaluer.
- Le foin est stockable facilement dans un bâtiment, facile à manipuler quoique le rangement des balles soit assez physique.
- Le foin étant stocké en intérieur est totalement utilisable et de bonne qualité. Il n’y a pas de perte.
Le prix est plus élevé en balle carrée.

Les balles rondes :
- Difficile à manipuler, tracteur obligatoire... ou 4x4 avec treuil... pour, les ranger et les préparer pour la distribution
- à cause de leur poids, de leur encombrement souvent stockées en extérieur en pyramide et sont pleines de moisissures.
- Nécessitent une bâche solide et onéreusement pour les protéger de la pluie ce qui ne les empêche pas de moisir.
- Les balles en contact avec le sol ont souvent une partie pourrie. La perte peut être de 10 à 20 % du foin.
- Difficile d’évaluer avec certitude la dose de foin donnée et le gaspillage de ce fait est plus grand et surtout les ânes seront suralimentés.
- La distribution à la fourche est très physique.
- Si elles sont mises complètes dans le champ, les ânes en mangeant le cœur de la balle se blessent les yeux et deviennent aveugle !

 Le coût :

En fonction des régions, de vos talents de négociateurs, une balle carré ce vend entre 2 et 4 $ la balle.

Le cas des ânes qui cohabitent avec d’autres espèces :

On ne donne JAMAIS de moulée aux ânes. S’ils vivent avec des chevaux, moutons, chèvres, ils doivent manger à part et n’avoir aucun accès à la moulée, aux blocs de minéraux non adaptés aux ânes.
Un âne suralimenté avec des aliments à chevaux, à chèvres, mouton ou autres risque des fourbures, des déformations des sabots et la destruction du foie et des problèmes de reins. C’est la mort assurée, de plus il sera agressif et dangereux pour vos moutons.
En hiver l’âne doit vivre à part des moutons, avec d’autres ânes et ne doit cohabiter avec les moutons qu’au pâturage en été.
Si votre vétérinaire vous conseille la moulée, changez de vétérinaire, il ignore tout des besoins de l’âne et suivez mes conseils, votre âne s’en portera mieux.

Si vous ne pouvez pas respecter ses besoins, SI vous ne l’isolez pas pour lui donner une alimentation adéquate alors vous allez vers des problèmes coûteux en vétérinaires et qui conduiront à la mort de l’animal et à des souffrances inutiles. Ne condamner pas votre âne à mort, donnez-le à un refuge comme le Val à l’âne qui saura en prendre soin.


Forum
Répondre à cet article
Nourrir son âne en hiver - le foin en balle carrée
michel - le 10 janvier 2017

merci pour tous c est renseignemet moi je leur donner a volonté rondebaleur de foin de 250kg pour 3 anes tous les 10jours pour vous dire , cdlt.....

Nourrir son âne en hiver - le foin en balle carrée
christian - le 10 janvier 2017

Bonjour,

C’est le parfait exemple de ce qu’il ne faut JAMAIS faire.
Vous gaspiller le foin et rendez vos ânes malades.
Vous le payerez tôt ou tard en frais vétérinaires, voir par la mort de l’âne.

Un âne suralimenté = fourbure = Hyperlipémie = taux élevé de graisse dans le sang = destruction des organes, foie, reins + souvent agressivité, morsure, coups de pieds, l’âne devient irritable...

Très souvent le foin est trop riche. En donner en plus à volonté, c’est tuer ses ânes à petit feu.

Un âne doit manger 1.5 % de son poids en foin pauvre !
Si les trois ânes sont de taille standard, soit 250 kg, cela fait 11. 25 kg par jour de foin PAUVRE.
Soit 112 kg de foin PAUVRE pour 10 jours.
Donc ils ont déjà le double !
Si le foin est riche, c’est comme leur donner le triple !

On peut donner de la paille à volonté, pas du foin.
La paille est la nourriture la plus adaptée à l’âne.
Par grand froid, on rajoute du foin.

L’âne est un animal extraordinaire qui valorise des nourritures pauvres et survit là ou les autres animaux meurent de faim.

Il a toujours été apprécié des agriculteurs dans le temps car il se nourrissait de paille, un déchet de la ferme et travaillait fort.

Le nourrir à volonté avec un foin, toujours trop riche, c’est ruiner sa santé.

Avant d’avoir des ânes il faudrait faire un stage pour apprendre leurs besoins réel.

90 % des gens qui achètent un ânes arrête après deux ans car ils ont accumulé les erreurs, rendu leur âne agressif ou malade par des soins inapproprié.

L’âne est l’animal le plus économique en nourriture et en soin de santé, le plus gentil QUAND ON RESPECTE SES BESOINS"

Dont donnez leur par jour juste ce qu’ils ont besoin en foin, pas plus et vous les garderez longtemps en bonne santé. apte au travail et gentil.

Nourrir son âne en hiver - le foin en balle carrée
christian - le 10 janvier 2017

PS : mes ânes sont déja trop gras et je rationne sévèrement !

Proverbe - A laver la tête d’un âne l’on y perd que sa lessive.

pucePlan du site puceContact puceMentions légales puceEspace rédacteurs

RSS

2015-2017 © Ânes du Québec - Tous droits réservés
Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V3
Version : 3.87.59
Hébergeur : Voillemont Christian
Soutenir par un don